Le journal « Découvertes » est publié, en moyenne, deux fois par trimestre afin de faire connaître au groupe des guides de l’abbatiale les résultats des recherches des uns et des autres sur l’abbatiale (histoire et architecture), la vie monastique, Guillaume le Conquérant etc..
Nous vous proposons ici de découvrir des articles de cette publication.

Si vous souhaitez recevoir régulièrement le journal «Découvertes », vous pouvez vous y abonner (participation aux frais d’impression et d’envoi : 15 Euros par an) en envoyant vos nom et adresse, avec votre chèque à:
Découvertes – Presbytère Saint-Etienne, 15 rue Guillaume le Conquérant 14000 CAEN


L’EFFONDREMENT DE LA TOUR LANTERNE

On sait que, jusqu’en 1566, l’abbatiale Saint-Etienne était dominée par une flèche très élevée qui surmontait la tour lanterne et que la tour s’est effondrée en détruisant les voûtes du chœur. Deux questions se posent alors :

  1. Quelle était la hauteur réelle de la flèche ?
  2. Pourquoi la tour lanterne s’est-elle effondrée ?

1. Une flèche de quelle hauteur ?

Dans la légende de la gravure du Monasticon Gallicanum qui représente l’abbaye Saint-Etienne de Caen (ci-contre ligne n°6) il est indiqué que la tour lanterne avait une hauteur de 372 pieds, soit 123 mètres. Et ce chiffre a été souvent repris par la suite. Mais peut-on faire confiance à ce document qui indique, plus haut (ligne n°5) que les tours de façade étaient hautes de 300 pieds, soit 99 mètres alors que l’on sait que ces tours n’excèdent pas 82 mètres ?... De deux choses l’une : ou bien ces deux chiffres sont des approximations – et l’erreur pour les flèches occidentales est de taille (27 m) !..– ou bien le pied du 17ème siècle était plus petit que les 33 cm pour un pied ordinairement retenus. Prenons cette dernière hypothèse. Si 300 pieds égalent 82 m, 372 pieds donnent une hauteur de 101 m, ce qui paraît raisonnable. [...]

<Lire la suite>